• Votre devise :
  • Se connecter
  • (0) Article(s) €0.00

Connaissez-vous le Crossbill ou Bec-croisé ?

Écrit par: Anne
Publié: 25th October 2017

La forêt écossaise abrite quelques espèces spectaculaires d’oiseaux, dont le bec-croisé écossais, oiseau que l’on trouve uniquement dans les îles britanniques. Il ne réside dans aucun  autre pays de l’hémisphère Nord, et n’est pas non plus enclin à la migration. Étant un oiseau très raisonnable, il aime son Ecosse natale et ne s’aventure pas ailleurs.

Malheureusement, leur nombre a diminué ces dernières années. Des efforts sont faits pour accroître leur présence en mettant plus d’habitats à leur disposition. Ils apprécient les forêts de pins écossais, s’alimentant de graines des pommes du pin sylvestre et du mélèze. La forme inhabituelle de leur bec qui leur a donné leur nom leur permet de soustraire  efficacement les graines des pommes de pin.

Bien qu’il  y ait peu de différences avec le bec-croisé commun du reste du Royaume Uni,  le bec -croisé écossais est unique par son cri. Lorsqu’il vole, il émet un son légèrement métallique « chup chup » plus haut et moins grinçant que ses congénères.  Les experts disent qu’il a l’accent écossais. Ils précisent aussi que le bec-croisé écossais a une tête plus grosse que le commun et que son plumage est plus orangé que rouge, mais ces nuances sont si ténues, qu’il faut être un expert entraîné pour les apprécier.

Le bec-croisé est classé espèce menacée et un plan d’action est mis en place pour régénérer des forêts de pins indigènes écossais ; une action qui est en cours dans la réserve de glencoe wood.

Les mâles sont de couleur rouge orangé ou de couleur brique tandis que les femelles sont de couleur vert-jaunâtre. Comme vous pouvez le voir sur la photo aimablement confiée par l’association Trees for Life, les couleurs leur permettent de se camoufler. Le mâle se confond avec la branche derrière lui tandis que la femelle pourrait être prise pour de la mousse.

Nous avons déjà des mélèzes dans Glencoe wood et l’un des guides a déjà aperçu des becs-croisés, ce qui est très encourageant.

On peut les apercevoir la tête en bas ou faisant diverses acrobaties pour détacher les pommes de pins des arbres.

Le projet de mise en place de pins écossais devrait permettre le développement de leur population dans la réserve.


Concernant l'Auteur

Écrit par: Anne


Commentaires sur cet article

Une remarque ? Merci de laisser un commentaire.