• Votre devise :
  • Se connecter
  • (0) Article(s) €0.00

Les Loups en Ecosse

Écrit par: Anne
Publié: 25th October 2017

 

Le loup gris

Longueur : 1,8 m – 2 m
Poids : 30-50 kg
Vitesse : 50-60km / h
Taille au garrot : 1m (du sol à l’épaule)
Remarque : Peut manger 10 kg de viande en un seul repas ; les mâchoires sont deux fois plus puissantes que celles d’un berger allemand

Les archives indiquent que le dernier loup en Ecosse fut tué en 1680 par Sir Ewen Cameron à Killiecrankie, Perthshire. D’autres rapports montrent que les loups ont survécu en Ecosse jusqu’au 18ème siècle, et il existe même un conte qui parle d’un loup aperçu en 1888.

La possibilité de réintroduire des loups en Écosse a été proposée pour la première fois dans les années 1960. Ces derniers temps, l’idée prend de l’ampleur et fait l’objet d’une discussion plus large suite à la réintroduction du loup gris dans le parc national de Yellowstone en 1995.

Toutefois, à l’heure actuelle, le Scottish Natural Heritage n’a pas l’intention d’envisager la réintroduction de loups.

Leur position ne changera pas à moins de les convaincre que la réintroduction des loups en Ecosse serait bien accueillie par la majorité des propriétaires fonciers et le public. Ce qui n’est pas impossible, comme l’association Lynx UK Trust l’a démontré avec sa campagne pour réintroduire le lynx.

Une excellente source d’information se trouve sur le site www.WolvesandHumans.org – une organisation caritative qui présente des faits sur les loups obtenus de personnes qui ont travaillé et vécu aux côtés des loups pendant plus de vingt ans. On espère que leur expérience dans d’autres pays où les loups et les humains coexistent peut aider à résoudre les problèmes liés à la prédation du bétail, aux conflits, au développement de la population humaine et la gestion des populations de loups.

Paul Lister, propriétaire de l’Alladale à Sutherland, est un homme à l’avant-garde de la réintroduction des loups en Écosse.

En 2007, Mr Lister a annoncé son intention de clôturer une grande partie du domaine et de réintroduire deux meutes de loups.

«Les carnivores sont nécessaires pour gérer le nombre de cerfs», explique Mr Lister. “Les arbres ne sont pas hors de contrôle en Ecosse. Les cerfs le sont. ”

Alors que Highland Titles soutient totalement cette idée, d’autres organisations, telles que The Ramblers, s’opposent à ses plans, car les clôtures peuvent restreindre leur capacité à se déplacer où bon leur semble.

Voici ce que Helen Todd of The Ramblers dit de Lister :

«Il veut garder tout le monde à l’écart à moins de payer pour aller les voir», explique Helen Todd. “Ce n’est pas vraiment ce que nous avons en tête quand nous pensons à la réintroduction.”

Paul Lister a réfuté cette objection. “Mon problème est que je veux rendre la vie sauvage à un petit coin dans les Highlands écossais, et que je veux aller de l’avant. Je pense que la nature et la faune doivent passer en priorité.  Nous avons fait assez (de mal ?) au paysage au cours des derniers millénaires pour vouloir être en mesure de remettre des choses en place. “


Concernant l'Auteur

Écrit par: Anne


Commentaires sur cet article

Une remarque ? Merci de laisser un commentaire.