• Votre devise :
  • Se connecter
  • (0) Article(s) €0.00

Robert the Bruce : Père de l’Indépendance Ecossaise

Écrit par: Anne
Publié: 6th February 2018

 

Article écrit par Stewart

Robert the Bruce : en bref

Vie : 1274-1329

Règne : 1306-1329

Age lors de son ascension : 31 ans

Cause présumée du décès : lèpre

 

 


 

La Naissance de Robert the Bruce

Le 19ème arrière grand-père de la Reine Elisabeth II, Robert Ier d’Ecosse (Robert Bruce) est né en 1274. Il ne fut ni le premier Robert de Bruce de sa famille, ni le premier à prétendre au trône d’Ecosse. Issu d’une lignée d’êtres formidables, on dit que sa mère Marjorie, Comtesse de Carrick, tint son père en otage jusqu’à ce qu’il accepte de l’épouser.

© Copyright L E X commons via Wikimedia Commons licensed for reuse under Creative Commons Licence

 

On se souvient de Robert Ier d’Ecosse pour son long combat, couronné de succès, pour l’indépendance de l’Ecosse. Arrière grand-père de Robert II – le premier Stuart roi d’Ecosse – il fut célèbre pour avoir soutenu le soulèvement de William Wallace contre les Anglais.

Robert Bruce et son père ont tous les deux soutenu l’invasion de l’Ecosse par le Roi Edouard Ier, espérant eux-mêmes remporter le trône. Il n’est pas surprenant qu’ils aient été déçus lorsque Edouard Ier prit le contrôle de l’Ecosse. Durant 10 ans à partir de 1296, l’Ecosse fut régie comme une province d’Angleterre par le Roi Edouard Ier.

En 1298 Robert Bruce devint un Gardien de l’Ecosse. Après une dispute avec John Comyn, son plus grand rival pour le trône écossais, il le poignarda à mort dans une église à Dumfries. Peu après il revendiqua le trône et fut couronné à Scone le 25 mars 1306

 

Robert Ier d’Ecosse et la Légende de l’Araignée

L’année suivant son couronnement, Robert Bruce fut déposé par l’armée d’Edouard et forcé de fuir. Sa femme et ses filles furent faites prisonnières et trois de ses frères furent assassinés. Bruce partit se réfugier dans une île au large des côtes de l’Irlande du Nord.

Alors qu’il se cachait, la légende raconte que Robert Bruce observa une araignée se balancer entre des chevrons, essayant de fixer sa toile. Elle échoua six fois, mais le septième essai fut un succès. Robert Bruce y vit un signe et décida de continuer à se battre.

 

© Copyright Edmund Leighton via Wikimedia Commons licensed for reuse under Creative Commons Licence

Robert Ier d’Ecosse et La Bataille de Bannockburn

Lorsque Robert retourna en Ecosse, il entra en guerre contre les Anglais. Edouard Ier était furieux contre Robert Bruce, mais mourut alors qu’il était en marche vers le nord pour écraser les rebelles. Le successeur au trône d’Angleterre, Edouard II, n’avait pas la trempe de son père et essaya d’obtenir une trêve de deux ans avec Bruce.

Bruce vainquit une armée anglaise beaucoup plus grande sous Edouard II à la Bataille de Bannockburn en juin 1314 – ré-établissant la monarchie écossaise indépendante. Ce fut sans doute le plus grand moment de Bruce et son héritage le plus mémorable – son combat pour l’indépendance écossaise durant une bataille à l’image de David et Goliath, qu’il gagna.

 

Robert Ier d’Ecosse et La Déclaration d’Arbroath

Cependant, Edouard II ne renonça pas à son règne à la légère. En 1320 les personnalités les plus influentes d’Ecosse envoyèrent une lettre au Pape Jean XXII affirmant que Robert Bruce était leur monarque légitime. Cette lettre devint connue sous le nom de ‘Déclaration d’Arbroath’ – affirmant l’ancienneté du peuple écossais et sa monarchie. Il fallut plusieurs années pour que Bruce soit enfin reconnu Roi d’une Ecosse indépendante – l’année avant sa mort.

© Copyright Scotland Barons via Wikimedia Commons licensed for reuse under Creative Commons Licence

“…C’est en fait non pas pour la gloire, ni les richesses, ni l’honneur que nous nous battons, mais pour la liberté – seulement pour elle, à laquelle aucun homme ne peut renoncer sans renoncer à la vie elle-même.” Déclaration d’Arbroath – 1320

 

La Mort de Robert Ier d’Ecosse

L’indépendance de l’Ecosse fut officiellement reconnue par la signature du Traité d’Edimbourg-Northampton entre Robert Ier d’Ecosse et Edouard III en 1328 – mettant fin à une guerre d’indépendance de trois décennies. L’année suivante Robert Bruce mourut chez lui à Cardross après avoir souffert d’une maladie décrite comme la lèpre. Il avait seulement 54 ans.

Bruce avait demandé à ce que son coeur soit conduit en Terre Sainte, mais il atteignit seulement l’Espagne avant d’être retourné à l’abbaye de Melrose ou il fut enterré. Son corps fut déposé dans l’abbaye de Dunfermline, où il demeure aujourd’hui.

 

 


Sources:

http://www.bbc.co.uk/history/historic_figures/bruce_robert_the.shtml

http://www.bbc.co.uk/scotland/history/articles/robert_the_bruce/

http://www.historic-uk.com/HistoryUK/HistoryofScotland/William-Wallace-Robert-The-Bruce/

https://www.britroyals.com/scots.asp?id=robert1


Concernant l'Auteur

Écrit par: Anne


Commentaires sur cet article

  • marc potet
    29/09/18 - 16:52

    il faut écouter la très belle marche ” la marche de robert bruce”

Une remarque ? Merci de laisser un commentaire.