• (0) Article(s)€0.00

Des Nouvelles des Réserves – Septembre 2018

Écrit par: Anne

Texte de Stewart

Nous sommes déjà en septembre et ce mois marque officiellement le début de l’automne.

De notre côté, à la réserve, cela signifie non seulement la beauté des paysages vêtus de rouge, orangé et brun chatoyant, mais aussi le moment de se ressourcer après un été particulièrement occupé. Nous aimerions vous présenter nos excuses pour l’absence de nouvelles le mois passé et je suis heureux de vous en donner la raison : Ce fut le mois le plus occupé depuis notre création. Un grand merci à tous les Ladies, Lairds et Lords,  qui sont venus voir leur parcelle. Allez, on passe aux nouvelles de ce mois !

 

Les chatons sauvages : d’aventures en photographies.

Il y a quelques semaines, Dr Paul O’Donoghue de Wildcat Haven et le vétérinaire sont venus pour vacciner les chatons dans leur mini enclos, mais à notre grande surprise, les chatons n’étaient plus là  !

Je vous entends vous demander pourquoi je ne l’avais pas remarqué avant puisque je nourris les chatons dans leur mini-refuge. La réponse à ce mystère fut dévoilée par des enregistrements de nos caméras espionnes qui ont non seulement filmé les chatons lors de leur fugue mais aussi comment ils retournent dans leur mini-enceinte pour se nourrir et repartir par la suite, sans jamais se faire surprendre. Les chatons continueront à apprendre la vie sauvage dans tout l’enclos et resteront dans la Réserve jusqu’au printemps 2019.

Dans l’ensemble,  leur évolution se passe particulièrement bien et les chatons sauvages continuent d’attirer l’attention et la sensibilisation sur cette espèce en voie d’extinction. Nos deux effrontés ont même servi de modèle pour le National Geographic, dont l’étonnante photo que vous pouvez voir au-dessus. L’organisation est en train de mettre en place un “Photo Ark” : une collection de photographies des espèces en danger et nous sommes très fiers d’être impliqués dans ce projet fantastique.

PARRAINER UN CHATON

 

 

Un Domicile Définitif pour Hérissons Blessés

Récemment, nous avons partagé sur le blog  la tragique histoire du massacre des hérissons à South Uist. Heureusement, de nos jours, aucun hérisson n’est tué délibérément. Au lieu de cela, ils sont capturés avec précaution et relâchés sur le continent afin de relancer la population des hérissons écossais en déclin. Cependant, tous les hérissons ne sont pas en état d’être relocalisés, certains sont définitivement handicapés et ne pourront être relâchés.

Nous avons donc entrepris la création du plus grand refuge pour hérissons jamais construit, un foyer pour hérissons inadaptés à la vie sauvage. Les travaux ont déjà débuté, nous vous ferons savoir lorsque le refuge accueillera ses premiers résidents.

 

 

Little Landowners

Nous avons lancé Little Landowners, un projet de conservation destiné aux enfants pour les sensibiliser à la nature. En plus d’avoir une parcelle de terre et le titre de Ladies et Lords d’Alba Wood, le pack Little Landowners propose de visiter la Réserve, de trouver sa parcelle, d’en apprendre davantage sur la forêt et de chercher un trésor caché.

REJOINDRE LES LITTLE LANDOWNERS

 

 

À la Découverte des Clans Écossais

Les Écossais et les personnes du monde entier ayant des racines écossaises continuent à voir l’Écosse comme terre chérie de leur peuple, avides de l’histoire et l’origine de leur ancêtres. Toutefois, combien connaissent véritablement le système des clans écossais ? Venez découvrir l’histoire des clans écossais, les symboles, l’organisation et les territoires sur notre article sur les Clans et Familles Écossais.

EN SAVOIR PLUS SUR LES CLANS ÉCOSSAIS

 

 

Un Balbuzard Affamé

Depuis la création de l’étang dans la Réserve naturelle de Glencoe Wood, un impressionnant balbuzard nous rend visite chaque année depuis 3 ans. Ce fabuleux chasseur est attiré par les truites lâchées dans ce “lochan”, mais nous avons réalisé qu’elles ont toutes été mangées ! Compte tenu de ce succès, nous avons de nouveau empoissonné l’étang de truites pour revoir le balbuzard l’année prochaine. Nous sommes également en train de construire une plateforme à la cime des arbres dans l’espoir d’attirer un couple de balbuzards pour nicher.

SOUTENIR LA RESERVE

 


À propos de l'auteur

Écrit par: Anne


Commentaires

Une remarque ? Laissez un commentaire




Articles Similaires