• Votre devise :
  • Se connecter
  • (0) Article(s) €0.00

Clan Campbell : Conflits, Tartan, Histoire & Châteaux

Écrit par: Stewart Borland
Publié: 26th March 2019

Le Clan Campbell était le clan comportant le plus de succès dans l’histoire Écossaise, que ce soit dans la politique ou dans presque tous les autres domaines. Cela dit, ce n’est pas sans peine qu’il a survécu tout ce temps, ayant connu sa juste part de jours sombres et de désastres. Les Campbells d’Argyll représentent l’une des branches les plus puissantes du Clan; et même eux ont souffert des changements de régime politique et religieux. Comme pour tous les autres clans d’Écosse, c’était l’allégeance prêtée aux rois et à leurs tendances religieuses qui détermineraient le destin du clan, comme nous le verrons par la suite.

 

L’origine du nom Campbell

On dit que le nom Campbell est dérivé du mot gaélique ‘wry mouth’ signifiant « bouche crochue », ou même ‘crooked mouth’ « bouche tordue ». Ceci vient peut être d’un ancêtre avec une déformation physique. Avant que ce surnom soit adopté, le Clan Campbell s’appelait le Clan Dairmid.

Le nom de Campbell devint célèbre vers la fin des années 1200 grâce à un guerrier reconnu à l’époque,  Cailean Mór Caimbeul .  On pense que Cailean Mór était l’un des cousins de Robert the Bruce . Il  a participé à la Grande Cause, une crise de succession au trône entre Robert the Bruce et John Balliol qui a malheureusement fourni à Edward I d’Angleterre (surnommé Malleus Scotorum) l’opportunité de prendre le pouvoir en Écosse. Cette tournure des événements mena à la Guerre d’Indépendance de l’Écosse, lorsque Robert the Bruce combattit pour regagner le trône.

L’histoire légendaire et édifiante de Cailean Mór a eu pour résultat l’adoption de son nom par chaque chef de clan lui succédant, chacun prenant le nom de MacCailean Mór (ce qui signifie « un fils » de Cailean Mór). Le fameux guerrier écossais fut nommé chevalier par Robert the Bruce en 1280 et son fils, Neil, obtint des terres dans les régions de Loch Awe et d’Argyll. C’est là que les Campbells vont établir l’assise de leur pouvoir pour les 700 prochaines années.

 

Le Tartan Campbell

Le tartan Campbell est aussi appelé le « Black Watch Tartan ». Ce nom vient d’un régiment de l’armée britannique qui était principalement composé de soldats Campbell, loyaux à la Couronne. Après une loi contre le port du tartan écossais, le tartan Black Watch était la seule exception autorisée.

Malgré de nombreuses variations du tartan des Calmbell, le chef de Clan n’en reconnaît que quatre: le Black Watch, le Campbell of Breadalbane, le Campbell of Cawdor, et le Campbell of Loudoun.

Photo by Celtus / CC BY 2.5

 

L’emblème du Clan Campbell

Clan Campbell Crest Badge

L’emblème du clan était un symbole d’allégeance, utilisé par les membres du clan pour montrer leur allégeance à leur chef de clan. Il y figure une tête de sanglier au centre de la lanière et de la boucle, encadrée par la devise :  Ne Obliviscaris, qui veut dire « n’oublie pas » en latin.

Photo by Celtus / CC BY 3.0

 

Pourquoi méprise-t-on le clan Campbell?

On dit qu’en Grande Bretagne on aime bien les « outsiders », mais qu’on méprise ceux qui ont trop de succès. Rien ne rend les gens plus furieux dans certaines parties des Highlands que ce clan des Highlands très accompli. Même si beaucoup, si ce n’est tous les clans,  on été impliqués dans des actes criminels,  massacres, vols, disputes entre voisins ; c’est le succès du Clan Campbell en particulier qui inspire le plus de haine.

Les connexions royales du Clan Campbell, leur entière loyauté envers Robert the Bruce (ils combattirent côte à côte lors de la bataille de Bannockburn, et au delà) leur ont apporté en récompense de nombreux dons de terre et mariages opportuns de la part de rois écossais reconnaissants.

Small island in Loch Awe with excellent castle ruins - formerly a stronghold of the Campbells

Ruines du château Innis Chonnell, siege original des chefs Campbell, sur Loch Awe. Photo by Brian D Osborne/ CC BY 2.0

Ceci dit, leur succès n’est pas uniquement le fruit de leur loyauté féodale. La tradition de leur clan voulait que les hommes Campbell étudient la loi, et beaucoup d’entre eux devinrent des avocats puissants. Ceci leur donnait un avantage intellectuel, et une grande partie de leurs terres a été obtenue par subterfuge à l’encontre des autres clans, soit par des failles juridiques ou des écrits en petits caractères contractuels rusés. C’est peut être la véritable origine du nom « Bouche Tordue » !

 

Les Terres du Clan Campbell

A travers le XIVe siècle, le Clan Campbell a récupéré une grande quantité de terre de leurs voisins pour ensuite leur louer pour des sommes confortables. Ceci a rendu les Campbells très riches, et très détestés. C’était un clan avec de grandes ambitions. Vous pouvez voir les terres du Clan Campbell dans la région d’Argyll. Le château d’Inveraray en Argyll est encore de nos jours le siège du Chef du Clan Campbell, le duc d’Argyll.

Picture of the Inveraray Castle

Château d’Inveraray sur les bords de Loch Fyne, domicile du Duc d’Argyll depuis le XVIIe siècle. Photo by DeFacto / CC BY-SA 4.0

 

Les disputes de clans : Campbell et MacDonald

L’un des clans écossais qui méprisait le plus la bonne fortune du Clan Campbell était le Clan Donald. Ils sont maintenant connu sous le nom MacDonald. Autrefois, le Clan Donald était le clan le plus puissant des Highlands de l’ouest. Descendants de rois Vikings et surnommés “les Lords des Îles”; ils détenaient le pouvoir sur les Hébrides et une bonne partie de la côte ouest de l’Ecosse. Cependant, après 1493, lorsque le roi James IV perdit les terres MacDonald, leur fortune connut un déclin rapide. Simultanément, le clan Campbell, avec la bénédiction de la Couronne, s’élevait d’un pas assuré (le premier comté d’Argyll fut créé en 1457). Ceci fut très ennuyeux puisque cela a engendré l’une des disputes tribales les plus longues et connues de l’histoire mondiale.

Nous ne savons pas quand ou comment cela a commencé, mais nous connaissons quelques unes des périodes les plus sanglantes, et elles ont débuté bien avant le Massacre de Glencoe. Les rivalités de clans fulminaient dans le XVIe siècle, mais le XVIIe siècle fut une période particulièrement sanglante pour les Campbells et les MacDonalds.

Sous les auspices de la Guerre Civile d’Angleterre, qui s’est répandue jusqu’en Ecosse, les disputes de clans pouvaient se déguiser en violence approuvée par l’Etat ; cependant, la lutte entre les Covenantaires (Roundheads – Tête-Rondes) et les Royalistes (Cavaliers) n’était pas la seule motivation des clans d’Écosse. Fâchés de la perte de  leur terre, les Mcdonalds et d’autres clans voisins se sont mis d’accord pour détruire les Campbells. A cette époque, le chef Campbell, Archibald Campbell, premier marquis d’Argyll, n’était pas un royaliste ! Il était dévoué à la cause des Tête-Rondes.

Les MacDonalds prirent le côté des Royalistes, avec d’autres clans anti-Campbell. Ensemble, ils combattirent sous les ordres de James Graham, marquis de Montrose. Mais ne vous faites pas d’illusions : ce n’est pas la cause Royaliste que les troupes des Highlands supportaient. Ils voulaient déverser le sang Campbell.

Portrait of Archibald Campbell, Marquess of Argyll

Archibald Campbell, 1er Marquis d’Argyll. Photo by J Lane / Public domain.

 

Siège échoué

Alasdair MacColla, un soldat MacDonald d’Irlande, avec son armée de 2000 soldats composés de  MacDonald, MacLean et Cameron, profitent de chaque opportunité pour piller les terres Campbell. Ceci aboutit le 14 Janvier 1645 au massacre d’Inverary, la forteresse Campbell. Après un siège échoué au château d’Inverary, toute la ville fut massacrée.

 

Embuscade

Archibald Campbell fut horrifié par ces événements, il se mit immédiatement à poursuivre l’armée MacColla, qui marchait déjà vers le Nord avec le reste de l’armée de Montrose. Malheureusement, MacColla eut vent de cette poursuite et commanda à son armée de faire demi-tour. Ils surprirent les Campbells lors d’une embuscade à Inverlochy, à l’aube du 2 Février. Ceci mena à un autre massacre. Des 3000 soldats de l’armée Campbell, près de 1200 moururent, y compris de nombreux officiers ; MacColla n’en perdit que 20 dans sa garnison. Archibald Campbell fut un témoin désespéré de cette défaite depuis sa galère sur Loch Linnhe, où il s’était retiré en raison d’une épaule déboîtée.

 

Défaite

Alors qu’Archibald Campbell se trouvait sur son navire, ses hommes en retraite ne furent pas épargnés. Les troupes assoiffées de sang de MacColla les poursuivirent sur la route que l’on appelle maintenant la West Highland Way, les dépassèrent et les massacrèrent un par un. Les corps s’empilaient sur la route. Le massacre dura des heures, jusqu’à ce que finalement, épuisés par le massacre, les MacDonalds abandonnèrent leur chasse. Quelques Campbells blessés fut libres de s’échapper.

 

La Pierre des Campbells (Clach nan Caimbeulach)

 Clach nan Caimbeulach or the Stone of the Campbells

Ce Cairn a remplacé la pierre originale qui marquait l’endroit où les MacDonalds ont arrêté leur poursuite des Campbells qui battaient en retraite. Les voyageurs peuvent montrer leur allégeance en ajoutant une pierre s’ils sont du côté des MacDonalds, ou en enlevant une s’ils sont du côté du Clan Campbell.

Cette guerre entre Royalistes et Covenantaires, bien que Charles I d’Angleterre en fut l’origine, devint en Écosse une excuse de plus pour les conflits sanguinaire et la rivalité entre les clans.

Photo by Richard Webb / CC BY-SA 2.0

 

Les Titres Campbell et l’Ecosse

Comme nous le savons, l’idée de la « République Britannique » était bien en avance sur son temps. Elle s’effondra vite sous le poids de sa propre improbabilité, et les fortunes d’Archibald Campbell s’effondrèrent avec. Ses terres et titres furent confisqués, et sa tête empalée au-dessus du Tolbooth (bâtiment municipal) d’Édimbourg pendant la Restauration sous Charles II. Son corps (et, après une période bien trop longue, sa tête) furent enterrés dans la Cathédrale St Giles.

Memorial to Archibald Campbell, 1st Marquis of Argyll, St. Giles High Kirk Edinburgh

Tombe d’Archibald Campbell dans la Cathédrale St Giles, Edimbourg. Photo by Kim Traynor / CC BY-SA 3.0.

Après l’aventure d’Archibal Campbell avec le Républicanisme, ses descendants devinrent des partisans dévoués de la monarchie protestante et de l’Union de la Grande Bretagne. Cailean Mór se retourne peut-être dans sa tombe : lui qui avait donné sa vie pour l’indépendance écossaise. Néanmoins, c’est cette loyauté à la Couronne Britannique qui a assuré la survie du clan. De plus, depuis, le marquisat d’Argyll a été promu pour devenir un duché. Le Chef Campbell de nos jours, Torquhill Campbell, le 13e Duc d’Argyll, possède de nombreuses terres et un siège dans la House of Lords. Il occupe la position héréditaire du Maître de la Maison Royale d’Ecosse (Master of the Royal Household of Scotland). Ce titre passe d’un héritier d’Argyll à l’autre depuis qu’il a été octroyé par James IV. Étant donné qu’il n’y a plus de maison royale en Ecosse, nous ne sommes pas certain de savoir en quoi consiste ce rôle.

 

Campbells d’Argyll et Auchinbreck

Bien que les Campbells d’Argyll aient été pardonnés, et bien qu’ils aient repris leurs terres après la guerre civile, les autres fortunes Campbell n’ont pas été sauvées. Voyons les Campbells d’Auchinbreck ; ils ont été d’un grand soutien militaire auprès des Campbells d’Argyll. Cependant, leur chef sous le commandement d’Archibald Campbell pendant le massacre d’Inverlochy  a été exécuté par le Marquis de Montrose.

Le chef suivant des Campbells d’Auchinbreck a dû se rendre vaincu à la fin de la rébellion échouée de Monmouth en 1685 contre le roi papiste James II (VII d’Ecosse) et a été exécuté. Trois ans plus tard, William d’Orange réussit à renverser le roi. A ce moment de l’histoire, la famille se convertit à la foi catholique et donne son soutien à la cause Jacobite. Ceci arriva juste à temps pour coïncider avec l’échec des deux rebellions Jacobite en 1715 et 1745 : leurs terres furent donc confisquées. Pas faciles ces allégeances !

 

Les Campbells arrivent

Par dessus tout, les Campbells ne doivent pas se laisser abattre, car ils ont leur propre chanson hymne : « The Campbells are Coming »! Elle a été composée ver 1715 par un  joueur de cornemuse écossais, et a été adoptée par les Highlanders d’Argyll lorsqu’ils ont battu les Jacobites. Lorsqu’ils arrivèrent triomphants sur Perth et Dundee en 1715, l’armée était menée par des joueurs de cornemuse  jouant cet air. Le site Electric Scotland contient la version chorale avec des paroles; vous pouvez l’écouter ici.

 

Les Campbells de nos jours

Le nom Campbell peut être encore difficile à porter. Nous remercions l’un des membres de notre communauté, Sandra Zaninovich, pour son commentaire sur notre article à propos du massacre de Glencoe. Elle nous présente une anecdote curieuse:

“Je travaille dans un magasin de vêtements à Los Angeles, en Californie, où il y a un an, une femme avec un accent écossais est entrée. Lorsqu’elle est venue pour payer, sa carte de crédit avait le nom Campbell. Je lui ai demandé si elle était réellement une Campbell d’Ecosse. Elle m’a répondu qu’elle l’était. Pour plaisanter, je lui ai dit qu’elle ne devait pas être une grande fan des MacDonalds. Là, son visage s’est obscurci et elle m’a dit qu’elle avait grandi près de ” l’incident”, pour utiliser ses propres mots. Elle a ajouté que les gens qui vivaient là bas ont fait de sa vie un enfer, et qu’elle ne pouvait attendre le moment où elle pouvait partir et ne jamais revenir.”

Le ressentiment envers le Clan Campbell continue donc jusqu’à nos jours. Pourra t-il ne devenir qu’un vague souvenir ?

 

Un Campbell Célèbre

Andy Warhols Campbell’s Soup Cans

En 1869, Joseph A Campbell, un vendeur de fruits de New Jersey a fondé une entreprise de mise en conserve avec Abraham Anderson, qui est fabricant de congélateurs à South Jersey.

La société qui produisait auparavant des tomates, des légumes, des condiments, des soupes, de la viande émincée en conserve est devenue la  société célèbre et prospère, la Campbell Soup Company.

 

Voila une autre réussite des Campbells!

Photo by poorcans / Public Domain.

 

Les Campbells chez Highland Titles

Au 31 Octobre 2018, on décompte  1450 parcelles dans le Registre de Terres de Highland Titles sous le nom Campbell.

 

Highland Titles: Un Clan Tres Moderne

Tout comme les clans historiques, notre communauté possède également une implication et un attachement à la terre, nos réserves naturelles ; nous avons même notre propre tartan et notre emblème. Vous pouvez rejoindre le clan en achetant une parcelle de terre, et  nous aider ainsi à continuer notre mission de préservation de l’Ecosse, un pied carré à la fois™!


Concernant l'Auteur

Écrit par: Stewart Borland


Commentaires sur cet article

Une remarque ? Merci de laisser un commentaire.