• Votre devise :
  • Se connecter
  • (0) Article(s) €0.00

Clan MacDonald : Histoire, Tartan & Batailles

Écrit par: Anne
Publié: 13th August 2019

Article de Stewart du 26 mars 2019

Les racines écossaises du Clan Donald, ou MacDonald, sont profondes : c’est le clan écossais le plus ancien et le plus  étendu. Pendant près de 400 ans, le Clan Donald a supervisé les Highlands de l’Ouest et les Hébrides ; leur territoire et leur pouvoir s’étendaient si largement que seuls les rois d’Écosse et d’Angleterre les surpassaient. Cette influence conféra au chef du Clan Donald le titre de Seigneur des Îles (Triath nan Eilean ou Rìgh Innse Gall en gaélique écossais).

 

Tartan du Clan Donald

Clan Fraser Tartan

Le Clan Donald possède plus de 40 tartans et de nombreuses branches de clan qui lui sont étroitement liées. Les huit branches principales du clan sont : Antrim, Ardnamurchan, Clanranald, Duunyveg and the Glens, Glencoe, Glengarry, Keppoch et Sleat.

Le tartan représenté à gauche porte le nom de MacDonald of the Isles (MakDonnald of ye Ylis). Il fut publié dans le Vestiarium Scoticum en 1842, une reproduction d’un manuscrit du XVème siècle comprenant les tartans de clan des principales familles écossaises.

Photo by Celtus / CC BY-SA 2.5

 

Emblème du Clan Donald

Clan MacDonald Crest

L’emblème du clan était un symbole d’allégeance utilisé par les membres pour montrer leur loyauté à leur chef de clan. L’emblème du Clan Donald représente une petite couronne simple avec une main gantelée tenant une croix. La devise du clan, “by sea and by land”«par mer et par terre», reconnaît les racines insulaires et marines du clan, ainsi que ses projets d’extension sur le continent.

 

Photo by Celtus / CC BY-SA 3.0

 

Territoires du Clan Donald

Le Clan Donald est aujourd’hui un clan international qui a des racines anciennes dans les Highlands de l’Ouest et les îles d’Écosse et dans le comté d’Antrim en Irlande du Nord. Dans les années 1100, le guerrier Somerled s’empara des Hébrides Extérieures pour le clan Donald. Un siècle plus tard, leur territoire s’étendit lorsque Robert Bruce accorda au Clan Donald davantage de terres sur le continent, notamment Lochaber et Glencoe. Dans les années 1330, son territoire s’agrandit encore aux îles de Skye et de Lewis.

 

The mountains of North Harris, Outer Hebrides

Montagnes de North Harris dans les Hébrides Extérieures. Photo de Derek Voller / CC BY-SA 2.0

 

Châteaux du Clan Donald : Le Berceau du Clan Donald

Bien que les deux châteaux insulaires du clan se trouvent actuellement dans des états de déclin variés, ces victimes du temps et de la politique restent des rappels impressionnants du pouvoir du Clan Donald.

Château de Finlaggan

Le château de Finlaggan est l’ancien siège du Clan Donald, souvent appelé le berceau du Clan Donald. Il était le foyer des chefs du clan.

Les environs du château sont saisissants, protégé par le Loch Finlaggan et perché sur l’île d’Eilean Mór. Autrefois la forteresse du Seigneur des Îles, ses murs sont aujourd’hui en ruines, laissant le visiteur imaginer le château puissant d’autrefois qui dissuadait les ennemis et accueillait son clan.

 

The mountains of North Harris, Outer Hebrides

Site et ruines  du Château de Finlaggan. Photo de Otter / CC BY-SA 3.0

 

Château d’Armadale

Le second siège du clan, le château d’Armadale est situé au cœur d’un domaine de 8 000 hectares longeant le magnifique littoral de l’île de Skye.

Armadale était autrefois la maison des MacDonalds of Sleat et fut vendu en 1971 à la suite du décès d’Alexander Godfrey MacDonald, 7ème Lord MacDonald Grand Chef du clan Donald.

Le château appartient maintenant au Clan Donald Lands Trust, un organisme caritatif écossais fondé par des membres du clan Donald du monde entier, qui préserve l’histoire du clan pour les générations futures.

 

The mountains of North Harris, Outer Hebrides

Château d’Armadale. Photo de Mike Peel / CC BY-SA 4.0

 

Origines Nordiques et Celtiques : Le Royaume des Îles

Stained glass window representing Somerled, in the Armadale Castle.

Vitrail représentant Somerled. Photo by Brianann MacAmhlaidh / Public Domain

 

Avant la montée au pouvoir de bien d’autres clans durant le XVIème siècle, le Clan Donald gouvernait les Hébrides Extérieures et ses mers depuis déjà plusieurs siècles.

Le nom MacDonald signifie “enfants de Donald” et vient de Donald, le petit-fils de Somerled, héro gaélique et Roi des Hébrides. Ce roi valeureux, mi Nordique mi Celte, chassa les Vikings des îles en 1156.

Avant Somerled, les Vikings dominaient la côte ouest de l’Écosse grâce à des colonies. Malgré le manque d’hommes et de ressources, Somerled captura des navires et de l’équipement viking, rassembla une flotte de navires plus petits et surpassa les drakkars vikings. Ce guerrier est réputé pour avoir inventé le gouvernail, qu’il installa au milieu de ses galères pour donner un avantage à sa flotte.

La puissance de Somerled ne passa pas inaperçue auprès du Roi d’Écosse Malcolm IV qui tenta de s’étendre sur le territoire du clan. En 1164, Somerled embarqua avec 15 000 hommes pour arrêter l’avancée de Malcolm. Le guerrier des mers fut forcé de se battre sur la terre ferme, où il fut tué.

Après sa mort, le Royaume des Îles fut divisé entre ses trois fils, dont Reginald, Roi des Îles et père de Donald.

 

L’Ascension, la Division et l’Expansion du Clan Donald

L’Ascension (1100s-1400s)

Sous le règne celtique, le Clan Donald était divisé en branches, chacune dirigée par un descendant de Donald. Le chef de clan faisait office de figure paternelle pour les membres du clan.

Le Royaume des Îles du clan était considéré comme un rival de la Couronne écossaise jusqu’à ce qu’il soit incorporé et reconnu par l’Écosse en tant que Seigneurie des Îles en 1263. Jusque-là, le clan Donald était techniquement vassal du Roi de Norvège Haakon IV, jusqu’à sa défaite contre Alexandre III d’Écosse.

Une génération plus tard, le petit-fils de Donald et chef du clan Angus Og, s’attira les faveurs du légendaire roi écossais Robert Bruce ; d’abord lorsqu’il lui offrit refuge dans une période difficile, puis lorsqu’il se présenta avec 5 000 MacDonald à la Bataille de Bannockburn. La loyauté du clan fut récompensée lorsque le roi Robert Bruce proclama que le clan Donald occuperait toujours l’aile droite de l’armée écossaise, position d’honneur. Pendant ce temps, le clan construisit un parlement celte, connu sous le nom de Conseil des Îles, dans son fief d’Islay où se tenait sa cour.

 

Statue of Alexander III in St. Giles, Edinburgh

Alexandre III d’Écosse à St. Giles. Photo par Kim Traynor / CC BY-SA 3.0

 

Division (1400s-1700s)

Le grand pouvoir des Donald entama un déclin dans les années 1400, au cours de deux batailles décisives et de la perte du titre de Seigneur des Îles. Cela créa des divisions qui donnèrent plus de pouvoir à leur rivale, la monarchie écossaise.

Le chef du clan Donald détint le titre de Seigneur des Îles jusqu’en 1493, lorsque la couronne écossaise déclara que le chef renonçait à la seigneurie. Le titre alla à l’héritier du trône écossais et est aujourd’hui porté par Son Altesse Royale le Prince de Galles.

Le clan s’affaiblit à causes des différentes alliances, religions et situations géographiques de ses branches. Les branches du Clan Donald commencèrent à accepter les chartes de la Couronne, ce qui maintint la division du clan et limita les menaces envers la Couronne. La crainte du catholicisme était très répandue et, quelques branches du Clan Donald étant catholiques, cela l’exclut du pouvoir et scinda encore davantage un clan déjà séparé par la mer.

Victorian illustrator's depiction of a MacDonald, Lord of the Isles

Illustration d’un MacDonald, Seigneur des Îles. Photo by R.R. MacIan / Public Domain

 

La Bataille de Bloody Bay : MacDonald vs MacDonald (entre 1480-1483)

Reconnue comme la plus grande bataille navale écossaise de l’Histoire, cette bataille eut lieu entre père et fils. Le Seigneur des Îles, John MacDonald, fit face à une rébellion menée par son propre fils, Angus Og.

Le Seigneur des Îles avait accepté d’aider le Roi Édouard IV d’Angleterre à envahir l’Écosse continentale. Angus était en désaccord avec cette décision et voulait retirer son père de sa position de chef de clan.
Une bataille navale acharnée teinta de rouge les eaux de l’île de Mull. Le Seigneur des Îles avait le soutien du clan MacLean, du clan MacLeod et du clan MacNeil. La rébellion de son fils comprenait le Clan MadDonald de Clanranald et le clan MacDonald de Sleat.

Angus gagna ce jour-là, mais la flotte navale du clan fut réduite de moitié. Angus devint le dernier des Seigneurs des Îles MacDonald lorsqu’il fut assassiné 10 ans plus tard, ensuite le titre fut transféré à la Couronne écossaise. Certains pensent que cette bataille marqua le début de la fin du système de clans.

Clear Felling at Bloody Bay

Blood Bay. Photo par Sarah Charlesworth / CC BY-SA 2.0

 

Le Massacre d’Eigg : MacLeod vs MacDonald (1577)

La population entière d’Eigg fut exterminée en 1577 lorsque les MacLeod étouffèrent plus de 350 MacDonald dans une grotte.

C’était en représailles, après que les MacDonald aient expulsé trois jeunes hommes d’Eigg pour avoir insulté des femmes. Les trois jeunes hommes furent ligotés pieds et mains et remis à la mer dans leur bateau. Après que les hommes se soient échoués à Dunvegan, le chef MacLeod se rendit à Eigg pour venger les membres de son clan.

Les MacDonald sa cachèrent mais les traces de pas d’un de leurs gardes menèrent les MacLeod jusqu’à la grotte. Les MacDonald refusèrent de se rendre, pensant que l’entrée étroite de la grotte les protégerait. Au lieu de cela, les MacLeod allumèrent un feu à l’entrée de la grotte et l’entière population des MacDonald de l’île mourut par inhalation de fumée.

 

Entrance to the Massacre Cave, Eigg

Entrée de la Grotte du Massacre, Eigg. Photo par Christian Jones / CC BY-SA 2.0

 

Bataille dans une Église : MacLeod vs MacDonald (1578)

L’animosité entre les MacLeods de Waternish et les MacDonalds d’Uist éclata dans une église de Skye lors du Massacre de Trumpan, également connu sous le nom de ‘Battle of the Spoiling of the Dyke’ ou ‘Bataille de la Digue Gatée’. Les MacLeod assistaient à une messe quand les MacDonald  débarquèrent leur flotte de huit navires et mirent le feu à l’église. Tous périrent à l’exception d’une jeune fille qui s’échappa par une fenêtre.

D’autres MacLeod furent alertés par la fumée et accoururent à l’église. Avant que les MacDonald puissent rejoindre leurs bateaux, ils furent rattrapés et tués par les MacLeod.

Trumpan Church, site of the Battle of the Spoiling Dyke.

Trumpan Church, site de la Battle of the Spoiling Dyke. Photo par John Allan / CC BY-SA 2.0

 

Le Massacre de Glencoe: Campbell vs MacDonald (1692)

La Couronne offrait le pardon à tous les chefs de clan qui prêteraient serment avant le 1er janvier 1692. Un messager arriva à Glencoe avec la nouvelle royale trois jours seulement avant la date limite. Le chef Alexander MacDonald partit pour prêter serment, mais fut retenu durant une journée par ses ennemis : des soldats Campbell.

Il ne put prêter serment qu’au retour du magistrat le 6 janvier. À Édimbourg, le secrétaire d’État décréta que tous les MacDonald de moins de soixante-dix seraient assassinés à titre de punition. Les soldats Campbell, hébergés par le clan durant 12 jours massacrèrent 38 MacDonald, dont le chef du clan. Quarante femmes et enfants furent victimes du froid après que leurs maisons aient été mises à feu, d’autres parvinrent à survivre.

 

Watercolour of Glencoe by Horatio McCulloch.

McCulloch, Glencoe. Watercolour by Horatio McCulloch / Public Domain

 

Les Révoltes Jacobites

Les MacDonald de Clanranald furent impliqués dans deux soulèvements jacobites en 1715 (le chef du clan décéda lors de la bataille de Sheriffmuir) et en 1745. Bonnie Prince Charlie débarqua dans le territoire de Clanranald en 1745.

La fameuse bataille d’une heure de Culloden près d’Inverness fut la confrontation finale du soulèvement jacobite de 1745, elle se solda par une défaite sanglante qui fit taire l’espoir d’un roi Stuart. Trois divisions MacDonald, dont les survivants des MacDonald de Glencoe, se trouvaient dans l’aile gauche de l’armée jacobite à Culloden.

 

Expansion : 1700s – présent

Durant les 150 ans qui suivirent la bataille de Culloden, on estime que près de deux millions de personnes quittèrent l’Écosse. De nombreux MacDonald émigrèrent au cours de cette période (XVIIIème et XIXème siècles) en Amérique du Nord et dans d’autres parties du monde.

 

Battle of Culloden

Battaille de Culloden. Photo par David Morier / Public Domain.

 

Clan Donald ou MacDonald? Un Clan Inclusif

Étant l’un des plus grands clans existants, dont les origines remontent à près d’un millénaire, l’histoire a fait référence à la fois aux noms Donald et MacDonald pour décrire ce clan en expansion.

Le nom MacDonald (y compris les orthographes alternées) a été utilisé par toute personne dont le nom de famille du père était Donald jusqu’à ce que le roi d’Écosse Malcolm III rende les noms de famille communs en Écosse vers 1061. MacDonald semble avoir été utilisé bien avant que le gouvernement n’exige de nom de famille en 1855. Au XIXème siècle et au début du XXème siècle, MacDonald était le deuxième nom de famille le plus répandu en Écosse (Mac et Mc confondus).

Clan Donald grave marker at the site of the Battle of Culloden

Clan Donald grave marker at the site of the Battle of Culloden. Photo by QuintusPetillius / CC0 1.0.

Cependant, la première mention du clan dans les documents gaéliques du XVe siècle fait référence au Clann Domhnaill (Clan Donald). Ces manuscrits décrivaient une approche celte des clans, plus inclusive. Un membre du Clan Donald est une personne associée à et loyale envers le Seigneur des Îles, pas nécessairement un descendant de Donald. Dans le Royaume des Îles, le Clan Donald incluait ceux qui combattaient et vivaient aux côtés du clan Donald.

La Clan Donald Society of Edinburgh soutient également ce point de vue. Fondée en 1891, la société est l’une des plus anciennes organisations de clans modernes et s’appelle Clan Donald depuis sa fondation. Sous le clan Donald, il reconnaît ses nombreux noms de famille, notamment MacDonald, McDonald, MacDonell, McConnell, McDaniel et Donaldson.

 

Descendants du Clan Donald

Le chef de clan actuel est Godfrey James MacDonald of MacDonald, 8ème Lord MacDonald. Il est devenu grand chef du Clan Donald en 1970 et siège au conseil d’administration du Clan Donald Lands Trust.

Une étude scientifique récente suggère qu’un MacDonald sur quatre pourrait retracer ses origines jusqu’au Roi guerrier Somerled. Gengis Khan est le seul homme à avoir davantage de descendants vivants.

 

Une Donald Célèbre

Kelly MacDonald

Kelly MacDonald, née en 1976 et originaire de Glasgow, est une actrice récompensée par le BAFTA pour son rôle dans Carla Jean Moss dans No Country for Old Men.

Elle est également connue pour le rôle de Diane dans le film Trainspotting et la voix de Merida dans la version anglaise de Rebelle de Pixar.

 

Photo by disneyabc / CC BY-ND 2.0

 

Les Donald chez Highland Titles

En mars 2019, il y avait plus de 1 310 parcelles enregistrées sous le nom de Donald sur le Registre Foncier Highland Titles.

 

Highland Titles : Un Clan Très Moderne

Tout comme les clans historiques, notre communauté possède également une implication et un attachement à la terre, nos réserves naturelles ; nous avons même notre propre tartan et notre emblème. Vous pouvez rejoindre le clan en achetant une parcelle de terre, et  nous aider ainsi à continuer notre mission de préservation de l’Ecosse, un pied carré à la fois™!


Concernant l'Auteur

Écrit par: Anne


Commentaires sur cet article

  • Lady Françoise Abriola
    26/08/19 - 16:56

    J’ai acheté une parcelle en juillet dernier et j’en suis très fière.
    J’appartiens ainsi au clan. Mais quel est le nom de ce clan ?
    Merci
    Lady Françoise Abriola

Une remarque ? Merci de laisser un commentaire.