• Votre devise :
  • Se connecter
  • (0) Article(s) €0.00

Nouvelles des Réserves – Juillet 2020

Écrit par: Stewart Borland
Publié: 31st July 2020

Saviez-vous que le mois de juillet a été nommé ainsi par le Sénat romain en l’honneur de Jules César, car c’est son mois de naissance ? Bien qu’il n’y ait pas eu de naissance sur les Réserves Naturelles ce mois-ci, nous avons accueilli beaucoup de nouveaux hôtes – non humains, les visites guidées ne reprennant qu’au mois d’août. Entre nouveaux amis à piquants et chouettes oiseaux, lisez la suite pour en savoir plus !

 

Trop Chouette !

Chouette Hulotte
Grâce aux incroyables efforts de nos amis à Hessilhead Wildlife Rescue Center (qui sont les actuels bénéficiaires des donations du jeudi), nous avons récemment accueilli quatre chouettes hulottes. Après avoir été remises sur pieds par l’excellente équipe de Hessilhead, les chouettes avaient besoin d’un nouvel espace pour finaliser leur réhabilitation et être relâchées dans la nature. Par chance, nous connaissions l’endroit parfait ! Nous leur avons rapidement installé un hébergement confortable et, étant donné qu’elles ont tendance à rester près des sites où elles sont libérées, nous espérons les voir régulièrement après les avoir relâchées.

La chouette hulotte a une tête et un corps arrondis, avec des yeux sombres cerclés de plumes foncées. Au Royaume-Uni, on trouve principalement des spécimens dont le plumage est brun-roux en surface et pâle-en dessous. C’est une espèce commune en Angleterre, Pays de Galle et Écosse. Elles font généralement la taille d’un pigeon ramier, bien que les nôtres semblent un peu plus grandes – voyez par vous-même !

SOUTENIR LA FAUNE

 

Chauves-Souris sur la Réserve

Collage de Heather et Thomas, et Pipistrelle Commune
Le 22 juillet, Heather et Thomas ont fait leur première promenade nocturne avec le détecteur à chauves-souris. Ils ont trouvé beaucoup de Pipistrelles communes ainsi que quelques Pipistrelles sopranes, ce qui est plutôt pas mal pour un passage rapide. Nous travaillons sur un recensement plus approfondi et, comme toujours, vous tiendrons informés des résultats.

En dehors de ces deux espèces, qui sont les plus communes au Royaume-Uni et les plus susceptibles d’être observées à l’état sauvage, trois autres espèces ont été officiellement reconnues dans nos réserves naturelles : l’Oreillard roux, le Murin de Daubenton et la Noctule commune.

SPONSORISER UN NICHOIR À CHAUVES-SOURIS

 

Adieux d’un vieil ami

Stewart et le 4x4 Gator
Après 3 à 4000 visites, il est malheureusement temps pour notre vieux 4×4 Gator de partir travailler ailleurs. Nous pouvons encore ressentir l’excitation du jour où il a été livré, et c’est un plaisir de se remémorer tous les Lairds, Lords et Ladies qui ont découvert leur parcelle grâce à ce travailleur infatigable. À l’heure actuelle, nous n’avons pas besoin des dépenses engendrées par deux véhicules, mais peut-être que l’an prochain, lorsque les visites guidées reprendront en nombre, nous envisagerons d’acquérir un véhicule plus respectueux de l’environnement, peut-être un électrique qui serait plus silencieux lors des visites !

SOUTENIR LA RÉSERVE

 

Chardon, symbole de l’Écosse

Chardon
L’Angleterre a la rose, le Pays de Galle la jonquille, l’Irlande le trèfle, et l’Écosse… le chardon ! Après le tartan, rien ne saurait mieux représenter l’Écosse que cette plante piquante.On ne sait pas exactement comment le chardon à fleur violette est devenu un tel symbole, mais la légende raconte qu’un groupe de soldats écossais endormis fut sauvés d’une embuscade lorsque l’ennemi, des envahisseurs du Nord, se piqua les pieds en marchant sur des chardons. Les cris de douleurs réveillèrent les soldats, qui adoptèrent ensuite le chardon comme emblème national.

AFFICHEZ VOTRE AMOUR DE L’ÉCOSSE

 

Vidéo du Mois : Blaireau équilibriste


La vidéo du mois met en scène un adorable blaireau, fin équilibriste, filmé par la caméra espionne des écureuils. Apparemment cet endroit est idéal pour trouver de la nourriture tombée par terre !


Concernant l'Auteur

Écrit par: Stewart Borland


Commentaires sur cet article

Une remarque ? Merci de laisser un commentaire.