Téléphone France: +33 (0)9 63 55 22 70
Devise: Mon Compte (0) Article(s)
DEVENEZ LORD OU LADY DÈS AUJOURD'HUI

Des Nouvelles des Réserves | Août 2021

Écrit par: Anne
Publié: 31st August 2021, dernière mise à jour: 11th February 2022

Déjà août! La réserve nous occupe beaucoup comme d’habitude, nous offrant de nouvelles découvertes et beaucoup de moments amusants. C’est comme si le soleil incitait les animaux à sortir, avec beaucoup de nouveaux visages (et espèces) aperçus dans la Réserve. Continuez votre lecture pour savoir ce que nous avons fait ce mois-ci!

Abeilles Affairées sur la Réserve

miner bees at the nature reserve

Le contrôle de la ruche est toujours un moment fort pour nous (et pas seulement car nous sommes gâtés par notre miel fabuleux) mais cette fois-ci, nous avons eu une surprise un peu particulière… La Colette Commune est une nouvelle trouvaille sur la réserve! Il y a environ 100 espèces d’abeilles ‘mineuses’ en Grande Bretagne, la plupart ressemblent à des abeilles classiques, mais en taille réduite. Ces abeilles sont de bonnes pollinisatrices de plantes importantes pour l’économie, comme les arbres fruitiers.

Ces abeilles nichent généralement dans le sol, souvent dans les chemins ou les pelouses, et certaines des espèces nichant dans les pelouses vivent en communauté. L’entrée de leur terrier est souvent marquée d’un petit dôme provenant de la terre extraite. Leur terriers peuvent aller jusqu’à 60cm de profondeur. L’abeille solitaire amasse une boule de pollen qui lui prend 6 à 7 jours à récolter, lors de chaque aller retour elle ramène la moitié de son propre poids. Une fois que l’amas de pollen est à la taille suffisante, elle pond un œuf dessus.

La Bataille du Busard

buzzard stealing food

Vous êtes peut-être familier avec notre voleur de nourriture local, nommé Braveheart le Busard. Et bien Braveheart a défié l’adversaire le plus fort qu’il aie pu rencontrer : Hope. Le menu souris 4 étoiles de Hope était bien trop tentant, et apparemment valait la peine de risquer toutes ses plumes car il s’est aventuré dans dans la tanière du chat pour chaparder son repas.

Stewart, frustré par ces larcins récurrents, a décidé de déjouer Braveheart. Il a tenté de cacher la nourriture dans des pièges à chat: Braveheart a attrapé la nourriture à travers les barreaux sur le côté. Nous l’avons presque eu avec le cube d’incubation, mais il a trouvé comment ouvrir la porte et a été aperçu en train d’en sortir après le repas, l’air (presque) innocent.

Finalement, il nous restait un dernier tour dans notre sac : nous avons laissé la porte très légèrement ouverte. Enfin une solution qui a fonctionné ! Les chats sont capables de se faufiler à travers l’ouverture mais cela laisse le busard gourmand perplexe de l’autre côté !

Busard 0 : Chat Sauvage 1 !

SPONSORISER UN NICHOIR

Rescousse de la Chauve-Souris

common pipistrelle
Ce mois-ci, nous avons secouru cette charmante pipistrelle commune, notre chauve-souris la plus petite et la plus commune. Nous l’avons recueillie pour une courte période après l’avoir trouvée mal en point. Nous adorons quand nous avons la chance d’apercevoir ces créatures intelligentes et nos promenades de détection des chauves-souris ont été une excellente occasion de se mettre à l’écoute des différentes espèces qui ont élu domicile dans notre réserve (et nos nichoirs à chauves-souris)!

PARRAINER UN ANIMAL

Trouvez les Différences

The reserves new spotting board
C’est maintenant au point où notre tableau des espèces est devenu obsolète. Ce tableau détaille les différentes espèces « communément vues », « occasionnellement » et « rarement vues » autour de la Réserve. Ainsi, avec l’aide de notre nouvel écologiste, nous en avons maintenant conçu un nouveau, plus précis.

SOUTENIR LA CONSERVATION

Vidéo du Mois: Lumière sur la Martre des Pins

Quel plaisir d’avoir autant de séquences diurnes de nos belles martres des pins!

La martre des pins est un animal insaisissable, que l’on trouve majoritairement dans le nord de la Grande-Bretagne. Principalement de couleur marron, les martres des pins ont une ‘bavette’ jaune pâle caractéristique sur le cou et le poitrail, ainsi qu’une longue queue touffue.

Ce sont des grimpeuses fantastiques qui préfèrent vivre dans les bois où elles vivent dans des trous dans les arbres ou de vieux nids d’écureuils ou d’oiseaux. Elles se nourrissent de petits rongeurs, d’oiseaux, d’œufs, d’insectes et de fruits et, bien que rarement, peuvent être encouragées à visiter les mangeoires à oiseaux. Au printemps, elles ont des portées de 3 à 5 jeunes, qui sont indépendants en été.

VOIR LA VIDEO

A propos de l'Auteur

Écrit par: Anne


Commentaires pour cet article

Une remarque ? Laissez un commentaire !