Téléphone France: +33 (0)9 63 55 22 70
Devise: Mon Compte (0) Article(s)
DEVENEZ LORD OU LADY DÈS AUJOURD'HUI

Le chardon écossais : puissant, piquant, patriote.

Écrit par: Anne
Publié: 9th November 2021

Cela ne vous a sans doute pas échappé, le chardon est la fleur nationale de l’Écosse. Mais savez-vous comment il en est devenu ainsi ? Dans cet article, nous explorons l’histoire de cette plante au caractère bien trempé et découvrons pourquoi elle est un symbole si important du patrimoine écossais. Nous abordons également comment reconnaître le chardon et où le trouver, puis explorons quelques utilisations quotidiennes auxquelles vous n’aviez peut-être pas encore pensé…

Nom latin : Onopordum Acanthium

Nom vernaculaire : Chardon aux ânes ou Onopordon à feuilles d’acanthe

Fleur Nationale de l’Ecosse

Le chardon est l’emblème national de l’Écosse depuis le règne du roi Alexandre III (1249-1286). C’est la plus ancienne « fleur nationale » enregistrée. Il est aujourd’hui si connu et est si facilement reconnaissable que c’est probablement l’une des premières choses qui vient à l’esprit lorsqu’on pense à l’Écosse – aux côtés bien sûr d’autres sujets de fierté nationale, comme le Kilt écossais, la vache Highland, et bien sûr le délicieux Haggis !

Le chardon écossais, appelé mauvaise herbe résistante par certains, considéré comme beau et fier par d’autres, a toujours figuré dans le paysage écossais. Et bien que personne ne sache avec certitude pour quelle raison il a été choisi comme emblème national écossais, il existe un certain nombre de légendes historiques qui font allusion à son origine (discutées plus en détail plus bas !)


Histoires et légendes sur le chardon écossais

La légende la plus connue sur le chardon écossais date du 13ème siècle. Haakon, le roi nordique, aurait planifié une invasion surprise à Largs, dans l’ouest de l’Écosse. La force viking avait prévu d’infiltrer le camp des Ecossais durant la nuit et de les attaquer pendant leur sommeil. Le succès de leur plan reposait sur leur capacité à approcher le plus silencieusement possible, ils partirent donc pieds nus.

Malheureusement pour les envahisseurs, l’un des soldats eut le malheur de poser le pied – avec entrain !- sur un chardon. Le cri de surprise et de douleur qui en résulta suffit à réveiller les Écossais endormis et à les alerter de l’attaque imminente. Les Écossais se levèrent d’un bond, chargèrent dans la bataille et furent finalement victorieux, tout cela grâce au chardon. Si cette histoire est vraie, il n’est pas étonnant qu’ils aient immédiatement choisi la plante comme emblème de l’Ecosse.

Beaucoup pensent que cet incident spécifique s’est produit lors de la bataille de Largs en 1263, qui marqua le début de la retraite du roi Haakon IV de Norvège. Possédant le contrôle des îles du Nord et des Hébrides, il avait harcelé les côtes du royaume d’Écosse pendant plusieurs années. D’autres versions d’une histoire similaire existent, basées sur différents dates et lieux. C’est là où résident toute la beauté et le mystère des légendes, racontées et transmises de génération en génération.

Une autre légende parle des Romains, lors de leur conquête des îles britanniques. Apparemment, durant leur voyage vers le Nord, il décidèrent de s’arrêter aux deux tiers de l’itinéraire initialement prévu et de construire le mur d’Hadrien. Ils déclarèrent que tout ce qui se trouvait au Nord du mur était inhospitalier et indésirable et laissèrent l’Écosse intacte. Selon la légende, le fait qu’ils portaient des sandales pour se battre y était pour beaucoup. Plutôt que de traverser des champs remplis de chardons, ils décidèrent de revoir leurs ambitions à la baisse !


Le chardon dans la culture populaire écossaise

  • «Flower of Scotland» est considéré comme l’hymne national non officiel de l’Écosse et porte le nom de la fleur nationale, le chardon. Il est chanté avec fierté lors de nombreux événements sportifs ainsi que pour d’autres occasions. Vous pouvez découvrir les paroles ICI.
  • Le chardon écossais est à l’origine du célèbre long poème de Hugh MacDiarmid «A Drunk Man Looks at the Thistle». C’est l’une des principales œuvres littéraires modernistes du XXe siècle. Dans ce poème, un homme ivre est allongé sur une colline au clair de lune et regarde un chardon, dont la beauté et l’hostilité s’entremêlent, incarnant la dichotomie de l’Ecosse. L’homme réfléchit au sort de la nation, à la condition humaine en général et à ses propres peurs personnelles. Vous pouvez en lire un extrait ICI.
  • Le chardon représente également l’un des plus grands honneurs que l’Écosse puisse décerner à un individu. Le Très Ancien et Très Noble Ordre du Chardon est un ordre de chevalerie fondé par Jacques VII et II en 1687. Il est décerné à ceux qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la vie de l’Écosse et du Royaume-Uni.
  • En 1503, le poème intitulé ‘The Thrissil and The Rois’ (‘Le Chardon et La Rose’) écrit par le poète écossais William Dunbar, aurait été inspiré par le mariage du roi Jacques IV d’Écosse avec la princesse Margaret Tudor d’Angleterre. Dans ce poème, le chardon représentait le roi Jacques et la rose la princesse Margaret.
  • Le chardon figure dans le nom de nombreux clubs de football écossais, le plus connu étant le Partick Thistle Football Club, mais il y en a également beaucoup d’autres qui jouent dans des ligues de niveau inférieur.
  • Le chardon écossais apparaît sur un certain nombre de pièces de monnaie. Les premières étaient des pièces d’argent frappées par le roi Jacques III en 1474, puis le chardon figura également sur le bawbee, qui était un six pence écossais introduit en 1538. Il y en a eu beaucoup d’autres depuis, notamment la pièce de 1 livre britannique.
  • De nos jours, le chardon écossais apparaît sur une grande variété de marchandises touristiques, des sporrans aux bijoux en passant par les savons et les torchons, et bien plus encore.


Comment reconnaître le chardon

  • Plante rustique
  • Racines tenaces
  • Epines acérées
  • Grandes feuilles à bordure épineuse
  • Fleurs pourpres
  • Recouverte d’un voile blanc cotonneux
  • Jusqu’à 2 mètres de haut !

Le chardon écossais est une plante bisannuelle, ce qui signifie qu’il lui faut deux ans pour compléter son cycle de vie. Tout au long de la première année, la structure de base des racines, des tiges et des feuilles se développe, mais c’est la deuxième année que la plante fleurit, puis elle meurt. Heureusement, le chardon peut se réensemencer facilement et, par conséquent, chaque année, de nombreuses autres plantes poussent autour de l’original. Le chardon écossais pousse et se réensemence si facilement qu’il peut être considéré comme envahissant. Il se propage vraiment bien.

Durant sa seconde année, le chardon peut atteindre 2 mètres de haut et 30 centimètres de largeur !

Avec une telle taille et sa couverture d’épines acérées, c’est vraiment une plante impressionnante et dangereuse ! S’en débarrasser n’est pas non plus une tâche facile. En raison de leur facilité de propagation et de leur croissance importante, en plus d’un système racinaire incroyablement têtu et envahissant, vous constaterez que même si vous les déterrez mais laissez la plus petite quantité de racine derrière, les chardons repousseront de plus belle l’année suivante. Il y a sans doute un parallèle à observer entre l’entêtement de cette fleur nationale et le caractère typique des Ecossais !

Les fleurs du chardon écossais apparaissent au cours de la deuxième année de son cycle de vie et poussent principalement en été. Elles sont en forme de globe et mesurent généralement 2 à 6 cm de diamètre. Alors que leur couleur est souvent décrite comme violette, il existe en fait des teintes variées, allant du rose foncé au lavande. Les boutons floraux se forment d’abord à l’extrémité de la tige et plus tard à l’extrémité des branches axillaires. Ils peuvent apparaître seuls ou en groupes de deux ou trois sur les extrémités des branches.


Habitat du chardon écossais

Le chardon écossais préfère et prospère dans les habitats où les étés sont secs, comme la région méditerranéenne. Ce n’est pourtant pas un prérequis car il est abondant dans l’Écosse détrempée !

Il pousse également mieux dans les sols argilo-sableux et calcaires riches en sels d’ammonium. Vous le verrez le plus souvent dans les pâturages secs, les champs et zones perturbés, les zones naturelles, les bords de routes, les champs, et surtout les sites aux sols fertiles tels que les zones agricoles, les prairies, les zones riveraines, les maquis/les vallées et les plaines arbustives.

Ce sont la température et l’humidité, plutôt que les concentrations de nutriments du sol, qui déterminent les performances écologiques et la croissance réussie du chardon écossais.


Reproduction du Chardon

Le chardon écossais ne se reproduit que par graines. La plupart des graines germent à l’automne peu après les premières pluies. Toutefois avec des conditions d’humidité et de température favorables, certaines graines peuvent germer toute l’année. Lorsque les graines germent avant l’automne, cette plante généralement bisannuelle semble se comporter comme une annuelle.

De manière impressionnante, les graines enfouies peuvent rester viables dans la banque de graines du sol pendant au moins sept ans, et peut-être même jusqu’à vingt ans ou plus ! La production annuelle de graines et la dormance des graines sont très variables selon les conditions environnementales.

Les akènes produits, minces et lisses, contiennent chacun une seule graine de chardon. Ils mesurent environ 3 mm de long et sont bruns avec des marques grises. Ils ont une pointe mince formée de poils fin. La principale méthode de dispersion locale est le vent, mais une dispersion plus large se produit également grâce aux humains, aux oiseaux, à la faune, au bétail ou aux cours d’eau.

Les graines sont sensibles à la lumière et ne germent que près de la surface. Les semis émergeront des profondeurs du sol jusqu’à 4,5 cm, mais une profondeur plus faible est préférable. Alors que certaines graines germent dans l’obscurité, des études indiquent que la plupart des germinations se produisent avec des cycles lumière/obscurité alternés, 8 heures étant la durée optimale de jour.

Les plantes peuvent produire de 70 à plus de 300 têtes de fleurs, qui peuvent chacune produire 100 à 200 graines. Par conséquent, une seule plante peut produire le nombre incroyable 8 400 graines !


F.A.Q

Le chardon est-il seulement présent en Ecosse ?

Non ! Le chardon est peut-être la fleur nationale de l’Écosse, mais c’est une plante native dans de nombreux pays d’Europe et d’Asie. Il a également été introduit aux latitudes moyennes dans une grande partie de l’Amérique du Nord.

Le chardon se propage-t-il rapidement ?

Oui ! Prenons cet exemple : la plante a été vue pour la première fois dans l’Utah en 1963. En 1981, elle couvrait environ 2500 hectares acres dans 17 comtés. Huit ans plus tard, la surface recouverte s’était étendue à plus de 9000 hectares dans 22 comtés !

Le chardon est-il comestible ?

Croyez-le ou non, oui ! Et de multiples façons. Les jeunes feuilles peuvent être marinées pendant la nuit dans du sel puis cuites. Vous pouvez peler les tiges puis les cuire à la vapeur ou les bouillir. Elles peuvent également être consommées crues si elles sont récoltées avant la floraison de la plante. Les racines peuvent être consommées crues ou cuites. Les fleurs séchées peuvent être utilisées comme substitut efficace de la présure pour faire du lait caillé. Et les graines sont parfois consommées grillées. Si vous avez vous-même essayé des parties de la plante, n’hésitez pas à partager vos pensées et recettes !

Le chardon a-t-il des propriétés médicinales ?

Encore une fois, oui ! Une liqueur concentrée produite à partir de racines bouillies était autrefois utilisée sur les mâchoires douloureuses. Afin de traiter les rhumatismes articulaires, la plante entière est infusée dans l’eau chaude. Une décoction de la plante entière était utilisée à la fois en interne et en externe pour traiter les saignements. Ce n’est peut-être plus une pratique courante, mais on dit que ces remèdes étaient vraiment efficaces !

De plus, à l’époque médiévale, on pensait que le chardon pouvait faire repousser les cheveux des chauves. Au début de la période moderne, le chardon était soi-disant un remède contre les maux de tête, la peste, les aphtes, les vertiges et la jaunisse. Nous ne pouvons cependant garantir aucune de ces affirmations !

Les animaux mangent-ils le chardon ?

Certains oui, mais ils ne sont pas nombreux. Si les chardons sont évités par la plupart des animaux, vous trouverez parfois des chevaux peu exigeants en train d’en brouter les fleurs. Certaines chèvres robustes mangeront la plante entière. Ce ne serait certainement pas le premier choix de subsistance pour les mammifères. Les colibris se nourrissent des fleurs des espèces bisannuelles.

De plus les fleurs de chardon sont les sources de nectar préférées d’un certain nombre de papillons ! Notamment les nacrés, les monarques et les hespéridés. Quant aux feuilles du chardon, elles fournissent de la nourriture aux chenilles de certains lépidoptères, comme le myelois.

Si vous êtes davantage intéressé par les fleurs et la faune de l’Écosse, rendez-vous ICI.


A propos de l'Auteur

Écrit par: Anne


Commentaires pour cet article

  • Richard Aube
    15/11/21 - 16:58

    Merci Anne! Vous écrivez très bien et je prends le temps de vous lire avec plaisir…
    Cordialement,
    Richard

Une remarque ? Laissez un commentaire !