Téléphone France: +33 (0)9 63 55 22 70
Devise: Mon Compte (0) Article(s)
DEVENEZ LORD OU LADY DÈS AUJOURD'HUI
Background Image

Monstre du Loch Ness : le Guide

Nous connaissons tous la légende du monstre du Loch Ness, une bête serpentine qui se cache dans les profondeurs du Loch Ness. On recense plus de 1000 témoignages et observations de témoins oculaires, souvent inexplicables, qui attirent aussi bien les chasseurs de monstres que des scientifiques perplexes. Cette renommée a fait du monstre du Loch Ness la créature la plus aimée et la plus mystérieuse d’Écosse. Mais existe-t-il vraiment ?

Quel animal est le monstre du Loch Ness ?

Le monstre du Loch Ness est une créature marine et l’un des mythes les plus durables du folklore écossais. Il est généralement décrit comme étant grand, avec un long cou et une ou plusieurs bosses qui dépassent de l’eau. Lorsque les observations de la bête ont commencé à attirer l’attention du public, elle a été décrite comme un “poisson monstre”, un “serpent de mer” ou un “dragon”. Depuis les années 1940, le monstre du Loch Ness est affectueusement appelé Nessie.

Où vit le monstre du Loch Ness ?

On pense que le monstre du Loch Ness vit dans le Loch Ness, le deuxième plus grand lac d’Ecosse, et le deuxième lac le plus profond. C’est un endroit magnifique situé dans les Highlands écossais et un incontournable pour tout Lord, Laird ou Lady, surtout s’ils souhaitent apercevoir Nessie.

Quel âge a le monstre du Loch Ness ?

Les signes d’un monstre vivant dans le Loch Ness remontent à l’Antiquité. Les sculptures sur pierre réalisées par les Pictes, un peuple celtique qui vivait dans ces régions, représentent souvent des animaux étranges comme une créature avec des nageoires, ou des symboles de serpent.
La première trace écrite pouvant faire référence à Nessie apparaît dans une biographie de Saint Columba, un abbé et missionnaire irlandais de 565 après JC. Selon cet ouvrage, une bête a mortellement blessé un homme picte qui nageait dans le Loch Ness. Alors qu’elle se préparait à attaquer un autre homme, Columba est intervenu et le monstre s’est enfui.

Histoire du monstre du Loch Ness

La première apparition du Loch Ness signalée à notre époque remonte au début des années 1870, lorsque D. Mackenzie a affirmé avoir vu quelque chose “se tortiller et agiter l’eau”. Mais un article du Inverness Courier publié le 2 mai 1933 est la “première” apparition la plus connue car l’article a attiré énormément d’attention. Il relatait l’observation d’une énorme créature avec le corps d’une baleine roulant dans l’eau du loch, repérée par Aldie Mackay alors qu’elle et son mari roulaient sur l’A82. Le terme « monstre » aurait été utilisé pour la première fois dans cet article, qui est rapidement devenu un phénomène médiatique. Après que cette histoire ait vu le jour, les journaux londoniens ont envoyé leurs correspondants en Écosse et l’un d’eux a même offert une récompense de 20 000 £ à quiconque pourrait capturer la bête.
Le 21 avril 1934, le London Daily Mail publia une photo qui changea à jamais l’image de Nessie dans notre imaginaire. Elle aurait été prise par le respectable Robert Wilson, gynécologue londonien, et est encore appelée à ce jour «la photographie du chirurgien». On y voit une créature à moitié submergée avec un long dos élancé, un cou courbé et une tête pointue. Et cela a déclenché un engouement sans précédent dans l’histoire de la cryptozoologie, attirant des touristes dans les Highlands écossais qui espéraient voir par eux-mêmes la créature nageant dans le Loch Ness.

Pendant 60 ans, la photo a été considérée comme une preuve de l’existence du monstre. Cependant, en 1994, il a finalement été établi que la photo était un canular. La créature sur la photo était en fait un jouet sous-marin avec une tête et un cou fabriqués à partir de pâte à bois. Après avoir été publiquement ridiculisé par le Daily Mail pour avoir trouvé de fausses empreintes de pas de Nessie, le chasseur de gros gibier M.A. Wetherell avait décidé de se venger en élaborant cette farce, donnant la désormais célèbre photo de Nessie à Wilson pour qu’il la vende au Daily Mail.

La photographie du chirurgien
La photographie du chirurgien
Background Image

Apparitions du monstre du Loch Ness

Depuis la photographie du chirurgien, il y a eu de nombreuses autres observations rapportées de la bête légendaire cachée sous la surface du Loch Ness.

Au printemps 1938, le touriste sud-africain G. E. Taylor a filmé quelque chose dans le lac pendant trois minutes. Le film a ensuite été obtenu par l’écrivain de vulgarisation scientifique Maurice Burton, et une seule image du film a ensuite été publiée dans son livre de 1961. Mais il a été conclu plus tard qu’il ne s’agissait que d’un objet flottant.

Puis, en juillet 1955, Peter MacNab a pris une photographie qui semblait représenter deux longues bosses noires dans l’eau. Mais les chercheurs ont soupçonné que les bosses apparentes pouvaient être un effet de vague résultant de trois bateaux de pêche qui se déplaçaient de façon rapprochée.

En 1960, Tim Dinsdale, un ingénieur aéronautique, a filmé une bosse qui laissait un sillage en traversant le Loch Ness. Beaucoup de gens ont cru que la bosse était un bateau après avoir augmenté le contraste de la photo. Mais en 1993, un documentaire a été produit par Discovery Communications, intitulé “Loch Ness Discovered”, qui utilisait une amélioration numérique du film de Dinsdale. La personne chargée de l’amélioration a repéré une ombre sur le négatif, qui n’était pas évidente sur le film développé. En améliorant et en superposant les images, il a découvert ce qui semblait être l’arrière du corps d’une créature.

Au milieu des années 1960, le Loch Ness Investigation Bureau a mené une enquête d’observation sur 10 ans, qui a enregistré une moyenne de 20 observations par an. Puis, dans les années 1970, des photographies sous-marines de ce qui semblait être une nageoire sont devenues publiques.

Des explorations au sonar ont même été utilisées pour tenter de retrouver la bête. Les plus notables ont eu lieu en 1987 et 2003, mais en vain.

De nombreuses autres photos ont été prises au fil des ans, mais elles ont depuis été discréditées comme étant fausses. En 2007, Gordon Holmes, un technicien de laboratoire, a filmé ce qu’il prétendait être le monstre du Loch Ness – bien qu’un biologiste marin ait déclaré qu’il s’agissait plus probablement d’une loutre, d’un phoque ou d’un oiseau aquatique.

Puis, en 2011, un capitaine de bateau sur le Loch Ness a photographié une image sonar d’un objet de 1.50 m (4,9 pieds) de large qui semblait suivre son bateau pendant plusieurs minutes. Cependant, un an plus tard, on a découvert qu’il s’agissait d’une prolifération d’algues.

Quelle taille fait le monstre du Loch Ness

Bien qu’il y ait une abondance de témoignages et d’observations, il n’y a pas de consensus sur la taille exacte du monstre du Loch Ness, si ce n’est qu’il s’agit d’une “grande” créature. Il a été précédemment identifié comme un requin du Groenland, qui peut atteindre 6 mètres (20 pieds) de long, une anguille exceptionnellement grande, ou simplement une loutre, un animal endémique. Il a même été suggéré que Nessie pourrait être un éléphant nageur d’un cirque itinérant, le sommet de la tête de l’éléphant et sa trompe étendue reflétant l’apparence de Nessie. Certains ont également émis l’hypothèse que Nessie était un plésiosaure, un reptile aquatique éteint qui pouvait atteindre jusqu’à 15 mètres (49 pieds) de long. Il semble qu’aucune explication ne soit réellement satisfaisante pour identifier ce monstre écossais célèbre.

Le monstre du Loch Ness est-il réel ?

Le débat continu et acharné autour de l’existence de Nessie et de son identité semble avoir finalement pris fin en mai 2019. Des chercheurs néo-zélandais ont entrepris un gigantesque projet visant à documenter chaque organisme qui nage dans le Loch Ness en se basant sur des prélèvements environnementaux d’ADN. Les rapports ont confirmé que Nessie pourrait en fait être une anguille européenne géante. Aucun échantillon d’ADN de requin du Groenland ou de plésiosaures n’a pu être trouvé. Les scientifiques semblent croire que ces anguilles géantes expliquent la plupart des observations de Nessie au fil des ans.

Visites

De nombreuses compagnies proposent des excursions en bateau sur les 37 km (23 miles) du Loch Ness, souvent accompagnées d’un guide touristique qui vous dira tout sur ce sur ce célèbre plan d’eau. Il existe également des visites guidées en autocar pour découvrir les paysages des environs. Vous pouvez passer une journée à chercher Nessie, faire une croisière sur le mystérieux loch, explorer le village de Fort Augustus, visiter les ruines du château d’Urquhart, admirer les chutes de Foyers et vous promener le long de la plage de Dores, le tout au cours d’un voyage fantastique !

Le Loch Ness Centre & Exhibition

Le Loch Ness Centre and Exhibition a été créé en 1980 et est un lieu de prédilection pour les visiteurs du monde entier. Il peut se vanter d’avoir reçu la plus haute distinction possible de l’Office du tourisme écossais en tant qu’attraction touristique 5 étoiles. Le naturaliste Adrian Shine, chef de l’équipe de recherche du projet Loch Ness (depuis plus de 40 ans), a écrit et conçu l’exposition. Sept zones thématiques y ont été développées, elles racontent l’histoire du Loch Ness et de son mystère, de ses débuts à nos jours.

Background Image

Faits à savoir sur le monstre du Loch Ness

  1. Lors d’un triathlon en 2005 où les participants devaient traverser le Loch Ness à la nage, tous les athlètes ont été assurés pour 1 million de livres en cas de morsure de Nessie.
  2. La plus grande recherche dans le Loch Ness fut l’opération “Deepscan” en 1987, avec un équipement sonar de pointe et une flotte de 24 bateaux. La recherche de Nessie n’a pas abouti.
  3. Le monstre du Loch Ness figure dans le film de 1970 “La vie privée de Sherlock Holmes”. Le modèle de Nessie de 9 mètres (30 pieds) de long utilisé dans le film a été retrouvé au fond du loch en 2016 lors d’une recherche au sonar par Kongsberg Maritime. On pense que le modèle a coulé après que ses bosses flottantes aient été retirées.
  4. Dans les années 1930, William Fraser, le chef de police du comté d’Inverness, écrivit une lettre à un représentant du gouvernement dans laquelle il déclarait qu’un homme de Londres “faisait fabriquer un fusil à harpon spécial et qu’il prévoyait de retourner [au Loch Ness] […] dans le but d’abattre le monstre”. Fraser a suggéré qu’une certaine protection officielle de Nessie par le gouvernement pourrait être établie, démontrant ainsi une forme de fierté civique.
  5. Vous pouvez chercher Nessie sous la surface du Loch Ness depuis la vue satellite de Google Maps !

Apprenez-en plus sur le Loch Ness grâce à notre Guide du Loch Ness Highland Titles

Découvrez l’histoire du Loch Ness, les meilleurs hébergements et activités et plus encore !

Lire notre Guide du Loch Ness